Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 11:06

Une fleur née, grandit et meurt. Il n'y a pas de temps pour elle. Il n'y a que l'expression complète de la vie à chaque moment. Il y a eu une cause à sa naissance, il y a un effet non séparé de la cause qui est sa vie, jusqu'à l'éclosion de la fleur, la diffusion de son parfum et la fin de celle-ci. Elle est dans le flot de la vie qui englobe toute chose.

 

Une pensée née, grandit et meurt. Est-ce qu'il y a un temps pour elle ? Est-ce que ce n'est pas nous qui introduisons le temps en réagissant, en conceptualisant, en idéalisant, en rationalisant cette pensée ?

 

Une pensée née, grandit et meurt. Où va l'énergie après la mort de la pensée ? Dans le flot continue des pensées ou dans le flot continue de la vie ? Notre cerveau se repose-t-il la nuit ? Permet-il à la vie de chaque pensée de retourner à la source de la vie ou entretient-il incessamment la vie des pensées séparée du reste ? Notre cerveau permet-il à chaque jour d'être entièrement nouveau pour nous ?

 

La pensée n'est-elle pas matérielle comme la fleur qui une fois créée doit s'épanouir jusqu'à sa propre fin ? Mais que devient l'énergie ensuite ? Que ce soit l'énergie de la fleur ou celle de la pensée ? Est-ce deux flots séparés ? Quelle est l'énergie qui fonctionne à travers la la pensée ? Est-ce l'énergie incessante de la pensée ou le flot de la vie lui-même, avec son propre ordre. Quelle est l'énergie qui fonctionne à travers la fleur ?

Partager cet article
Repost0

commentaires