Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 14:51

20-35-P1050010A la télé, ils ont montré un dauphin malade qui était sur le dos et qui ne pouvait plus respirer secouru par d'autres dauphins venus à son secours et qui ont essayé de le retourner sans succès. Voyant qu'ils n'y arrivaient pas, ils se sont mis dessous pour que le dauphin malade puisse respirer hors de l'eau en étant à l'envers.

L'intelligence n'est donc pas que le propre de l'homme et l'intelligence ne semble pas être le propre de la pensée comme le pense l'homme. L'intelligence semble venir de la sensibilité à la vie, d'une attention à la vie qui nous dicte ce que l'on doit faire au moment où cela se passe... Et celle-ci ne semble pas être personnelle dans le sens que quelqu'un de meilleur comparé aux autres, un expert, qui dicte ce que l'on doit faire et nous appliquons ce qu'il dit comme une méthode dans l'action que nous demande la vie.

Il y a tellement de choses à découvrir, tant de choses que l'on ne voit pas parce que l'on a accepté ce que l'on nous a dit... Pourrait-on questionner, revenir à l'innocence de celui qui ne sais pas et avec cette formidable envie de découvrir? En fait qu'est-ce que je sais vraiment de la vie que je n'ai pas appris dans les livres ou des autres? Est-ce que c'est cela savoir : apprendre de l'extérieur? Ou il y a une intelligence qui nait de l'attention à ce qui se passe à l’extérieur et à l'intérieur de moi sans faire de séparation. Il semble n'y avoir pas deux attentions différentes à la vie, deux sensibilités différentes, une extérieur et l'autre intérieur mais une seule et même attention qui n'a pas de frontière, qui ne connait pas la frontière du "moi" qui sépare, moi et mon frère, moi et les autres, moi et le monde, non?

Partager cet article
Repost0

commentaires